17 décembre 2015

Un algorithme magique pour apprendre ?

Salut à tous,  

5867471-566fe06fs

Du site Commencamarche.net :

   ¨ Un nouvel algorithme d'intelligence artificielle a des effets impressionnants sur l'apprentissage des machines.

   Les machines pourraient bientôt apprendre plus vite que les humains. Grâce à un algorithme mis au point par 3 chercheurs américains, l'intelligence artificielle pourrait faire d'énormes progrès. Baptisé « Bayesian Program Learning » - BPL – le nouveau programme a été testé pour la reconnaissance de lettres alphabétiques, et, surprise, les machines ont battu les humains.

   Le test a été effectué sur la base de 1 623 caractères tirés au hasard dans 50 langues comme le tibétain, le sanskrit, le glagolitique… Des humains et des ordinateurs étaient chargés de reconnaître ces lettres après les avoir vues une seule fois. Les machines équipées de l'algorithme BPL ont obtenu de meilleurs résultats que les êtres humains. La surprise vient du fait que traditionnellement, l'intelligence artificielle procède par itérations successives, alors que le cerveau humain est capable de comprendre un concept dès la première itération comme le montre cette vidéo (en anglais). Dans cette expérience, « BPL » a prouvé son efficacité pour que des machines apprennent aussi vite que les hommes, voire plus vite. Le potentiel de cette découverte pourrait être phénoménal¨.

http://www.commentcamarche.net/news/5867471-un-algorithme-magique-pour-apprendre?een=a2203d4c22c4e6df27896e1e09cd5ea6&utm_source=greenarrow&utm_medium=mail&utm_campaign=ml146_failleantivirus

Pégé

Posté par arvida2015 à 16:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


09 décembre 2015

Linux Mint... une nouvelle version LTS !

Salut à tous, 

mate

   Pour ceux qui s`intéressent, de près ou de loin aux systèmes d`exploitation GNU/Linux, des systèmes entièrement gratuits, performants et sans aucune publicité ni sollicitation, et avec une merveilleuse philosophie que l`on ne retrouve malheureusement que rarement dans notre société de consommation et de recherches de profits, voici la toute dernière version d`un excellent système  appelé Linux Mint 17.3 ¨Rosa¨ LTS, version MATE.

   Cette version a la particularité de demeurer disponible durant une période de 3 ans, contrairement aux autres versions qui se renouvellent généralement à tous les 6 mois, et les mises à jour sont disponibles en continuité. Vous pouvez la consulter sans déranger ou modifier votre système Windows en place en la visionnant en mode ¨Mémoire vive¨ ou ¨Live¨, soit en la téléchargeant, puis à l`enregistrer sur DVD en format ISO, et par la suite, vous n`avez qu`a le faire démarrer à l`ouverture de votre ordinateur, autant de fois que vous le désirez.

http://blog.linuxmint.com/?p=2946

Pégé

 

Posté par arvida2015 à 15:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

03 décembre 2015

Quand objet connecté rime avec inutile et sécurité défaillante !

Salut à tous,  

000000049077

On le répète souvent, mais la situation ne fait que s`amplifier, car consommation oblige, on produit de plus en plus d`objets inutiles, et souvent dangereux même, basés sur les nouvelles technologies.

Du site Le Monde Informatique :

   ¨ L'Internet des objets et ses technologies promettent des innovations inédites. Mais la réalité du tout connecté est loin d'être aussi belle que l'on peut nous le faire croire et peut avoir des conséquences inattendues dont certaines sont peu souhaitables, voire dangereuses.

   Quand il s’agit de promouvoir l’Internet des objets (IoT), les concepteurs de nouvelles technologies n’ont pas peur des excès. Les titres de leurs articles parlent d’eux-mêmes : « Une puce et les objets stupides du quotidien deviennent intelligents ». Ou encore : « Si tout est connecté et si tout communique, nos vies vont devenir infiniment plus simples, plus efficaces et plus productives », etc.

Attention à l`hameçonnage !

   C’est l’aspect « sécurisé et digne de confiance » qui a fait trébucher les entreprises qui se sont précipitées sur le créneau. Elles voulaient être les premières à mettre un nouveau produit sur le marché, mais n’ont pas demandé à leurs concepteurs de réfléchir aux conséquences.

Des objets connectés parfois inutiles !

   +rehabstudio, une entreprise de technologie créative qui a travaillé avec Google, Starbucks, Facebook et Twitter, a consacré un site à l’Internet des objets inutiles pour montrer avec ironie à quel point ces nouveaux objets dépassent parfois le ridicule. Le projet est né il y a quelques années, après la visite du salon Consumer Electronics Show. « Chaque fabricant proposait un produit IoT qui n'avait aucune raison d’être exposé ici », a déclaré Tim Rogers, fondateur et chargé de la création chez +rehabstudio. « La plupart de ces objets étaient tout à fait absurdes ». Ce n’est pas pour rien que l’entreprise a ajouté en sous-titre de son projet de site : « Connecté ne veut pas dire utile ».

La nécessaire implication des DSI !

   Bien sûr, tous les produits de l'internet des objets ne sont pas inutiles, et la sécurité des communications est de plus en plus importante pour les DSI dans la mesure où de plus en plus de systèmes deviennent compatibles Internet, et pas seulement les caméras de sécurité¨... (Lirel`article au complet)

http://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-article-63122.html?utm_source=mail&utm_medium=email&utm_campaign=Newsletter

Pégé

 

Posté par arvida2015 à 11:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

26 novembre 2015

Tour d’horizon des distributions éducatives libres !

 Salut à tous, 

Alaska#5

 Du site Développez.com : Tour d’horizon des distributions éducatives !

¨  Que nous soyons parent, éducateur ou enseignant, nous sommes inévitablement conduits à nous poser le problème de la formation des enfants à l’informatique et de l’usage de l’ordinateur à des fins éducatives. Il existe de nombreuses offres logicielles commerciales, ou gratuites, mais nous savons peut-être moins qu’il existe des distributions libres entièrement destinées à l’éducation, structurées sur un système d’exploitation intégrant de nombreux outils éducatifs.

Le cahier des charges pour un PC éducatif n’est pas le même que pour un PC classique. Il convient en effet de s’assurer d’une part d’un minimum de sécurité (personne ne souhaite qu’un enfant ou un élève se retrouve sur un site inapproprié !), d’autre part que les logiciels proposés aient un contenu et une présentation adaptés aux enfants. C’est entre autres à ce type de problématique que tentent de répondre ces distributions éducatives. Notons toutefois que les protections n’étant pas toujours infaillibles il reste plus prudent de ne pas laisser un enfant naviguer sur Internet sans une présence adulte. De plus, ces distributions généralement peu gourmandes en ressources nous permettront de donner une seconde vie à d'anciens PC.

Cet article se propose de faire un tour d’horizon de quelques solutions existantes et de vous guider dans vos choix en fonction de vos besoins. Les solutions retenues ici peuvent aussi bien être utilisées dans un cadre familial que dans un cadre scolaire¨...
( Voir la liste des distributions )

http://www.developpez.net/forums/blogs/928180-philippe-dpt35/b883/tour-d-horizon-distributions-educatives/

Pégé

 

Posté par arvida2015 à 20:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

22 novembre 2015

Les pirates informatiques pourraient s'inviter sous le sapin !

Salut à tous,  

1092121-bracelet-microsoft-band-2

Du site La Presse.ca : 

   ¨ Les pirates informatiques pourraient se préparer à de joyeuses fêtes avec l'arrivée entre les mains des consommateurs de millions de nouveaux - et potentiellement vulnérables - appareils connectés à l'internet.

   Drones, bracelets, montres et appareils électroménager « intelligents »... n'importe quel appareil connecté « peut être un point charnière pour entrer dans votre réseau », indique à l'AFP Bruce Snell, responsable des questions de cybersécurité et de protection des données chez Intel Security.

   Même si s'introduire dans un accessoire vestimentaire connecté ou un drone ne rapporte pas grand chose a priori aux pirates, cela peut ensuite servir à accéder au téléphone intelligent auquel ces appareils se connectent, ou à des données stockées en ligne, relèvent des experts en sécurité.

   « Ils pourraient potentiellement installer des virus qui repèrent tous les mots de passe sur votre réseau et les renvoient ailleurs », explique Bruce Snell.

   Pour faciliter leur usage, beaucoup des gadgets électroniques proposés aux consommateurs utilisent des connexions peu sécurisées et recourent souvent de manière minimale à des mots de passe ou autres moyens d'authentification, souligne-t-il.

 Prendre le contrôle de la bouilloire !

    Les bouilloires et autres cafetières connectées à l'internet présentent des failles similaires, d'après des chercheurs de la société de sécurité britannique Pen Test.

   Cela permet d'allumer la bouilloire sans sortir de son lit, mais aussi à un pirate de « passer en voiture devant la maison et voler votre clé WiFi », prévenait sur un blogue le mois dernier Ken Munro de Pen Test. « Si on n'a pas configuré la bouilloire, c'est incroyablement facile pour des pirates de trouver votre maison et de prendre le contrôle de votre bouilloire. »¨...   ( Voir l`article au complet )

http://techno.lapresse.ca/nouvelles/mobilite/201511/21/01-4923357-les-pirates-informatiques-pourraient-sinviter-sous-le-sapin.php?utm_source=dlvr.it&utm_medium=twitter

Pégé

 

Posté par arvida2015 à 14:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


19 novembre 2015

Vie privée et surveillance : La Toile est un piège !

Salut à tous,  

slide_302291_2556478_free

 Un sujet de plus en plus d`actualité, surtout depuis les révélations fracassantes de braves citoyens qui ont osés dévoiler ce vaste réseau de surveillance que la plupart des grandes nations utilisent contre ses citoyens et ceux des autres pays !

Du site le Huffington  Post Québec :

   ¨La mise à jour d'une industrie de l'espionnage par la révélation de programmes étatiques de captation massive de données personnelles - au delà des questions naïves mais importantes sur la préservation de la vie privée -interroge une nouvelle fois sur le rapport des États contemporains avec leurs citoyens.

   Il s'agit, en effet, bien aujourd'hui d'une industrie qui permet de s'immiscer de façon boulimique dans la vie privée des individus dans des dimensions jusqu'alors jamais atteintes. Le traitement des données ainsi collectées n'est même, peut-être, pas techniquement réalisable par le volume recueilli de données dont la presse s'est fait l'écho. Le stockage de ces données est lui même source de questions non seulement techniques, mais aussi de durée de conservation.

   Il pose également et évidemment la question du diagnostic de la pathologie psychique de ceux qui sont en charge mettre en œuvre leur ingénierie pour viabiliser technologiquement de tels moyens.

   Pour être clair, on reste hébété par la manie consistant à procéder à des millions d'interceptions de toute nature que l'on sait certainement pour la quasi totalité, inutile, et pire encore, à les stocker pour des durées importantes. Ce passage de la collecte distributive -critiquable ou non- d'informations, à l'amas boulimique et systématique d'informations par leur volume rendues difficilement exploitable, ne peut avoir rationnellement d'explication qu'une déviance monomaniaque grave pour les auteurs de ces agissements, ce qui convenons-en n'est pas fait pour nous rassurer !

C'est un bien triste constat que celui-là !

   L'horreur sécuritaire est aujourd'hui devenue une réalité, prétexte et excuse à toutes les atteintes, la coercition s'exerce sans limites et la mise en scène de protestations diplomatiques ne rend pas justice à tous ceux qui ont vu leur vie privée épiée et plus généralement à ceux qui vivent dans l'insécurité de la confidentialité de leurs échanges. Les industries et les entreprises ont elles mêmes trahi leurs usagers en se livrant corps et âmes aux injonctions des puissances publiques dévoyées de leurs fins naturelles.

   Mais comment pourrait-il en être autrement puisque ces entreprises comme ceux qui les ont asservis sont assurés de la plus totale et de la plus complète impunité. Nul ne comparaîtra donc devant une juridiction pour répondre de ces actes, puisqu'aucune juridiction n'est saisie. Si prompte à mettre en œuvre les services d'enquête à la plus faible des occasions, aucune enquête préliminaire n'est ouverte pour des faits qui portent portant atteinte à l'intégrité du corps social, la justice dépourvue de toute saisine restera inerte¨...  ( Lire au complet )

http://quebec.huffingtonpost.ca/jeanmarc-fedida/la-toile-est-un-piege_b_4149033.html?utm_hp_ref=tw

Pégé

Posté par arvida2015 à 14:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

07 novembre 2015

INFORMATIQUE : Les technologies peuvent-elles résoudre la crise de l’éducation ?

Salut à tous,   

1-wn5V2C-co38vjKsvG6kCIgDu site M Blogs :

    ¨ La journaliste américaine spécialisée dans les questions d'éducation, Peg Tyre (@pegtyre) auteur notamment de La bonne école, revient dans un long article pour Medium sur l'usage de l'informatique à l'école. La révolution de l'apprentissage personnalisé assisté par la technologie promet un enseignement adapté, permettant aux algorithmes de recalibrer en continu les apprentissages pour répondre aux besoins des élèves. Faut-il croire que tout le monde va pouvoir recevoir demain l'éducation personnalisée qui était autrefois réservée à l'élite ?

"En théorie, cela devrait fonctionner" !

   "En théorie, cela devrait fonctionner". Kurt VanLehn, chercheur à l'université de l'Etat de l'Arizona a mené une méta-analyse sur plus de 80 systèmes d'apprentissages par ordinateur pour étudiants, montrant que les meilleurs systèmes peuvent égaler la performance de professeurs humains. Des écoles comme Kipp Empower, Carpe Diem, Rocketship ou des sites comme la Khan Academy montrent qu'en certaines circonstances, cet apprentissage mixte (blended learning), où les élèves utilisent des ressources informatiques accompagnées par des professeurs, fonctionne de manière anecdotique.

   Rares sont les études pour l'instant qui ont montré des effets réels de ce type d'enseignement sur les élèves avant le Bac, hormis peut-être sur les mathématiques dont les apprentissages reposent sur l'application de connaissances procédurales. Cela n'empêche pas tout le monde d'être à la recherche de la formule magique qui aidera tous les enfants - surtout les plus pauvres - à apprendre plus avec moins de moyens.

   La politique de l'introduction de l'ordinateur à l'école n'a pas fait ses preuves - voir "Dans la salle de classe du futur, les résultats ne progressent pas" - et les déboires récents de l'informatisation du district scolaire de Los Angeles, ou celui du comté de Guilford en Caroline du Nord, longtemps cité comme un pionnier jusqu'à ce qu'il réinitialise tout son programme, ne sont pas pour rassurer - en France, l'expérience Ordicollège19 initiée en 2008 par le Conseil général de Corrèze est également restée un cas d'école, régulièrement étrillé.

"La technologie ne va pas aider à former et conserver ce dont l'enseignement a le plus besoin : de bons professeurs"  !

   L'apprentissage personnalisé assisté par la technologie n'est pas une bonne réponse pour tous les enfants, explique encore Peg Tyre. Seulement 24% des professeurs qui ont utilisé des logiciels d'apprentissage mixte concèdent que la technologie améliore l'engagement des élèves. La grande majorité constate que cela n'a pas d'effet, voire est une distraction.

Si l'éducation généralisée était une réponse à l'industrialisation du monde, alors qu'elle sera la forme de l'éducation dans un monde automatisé ?

   La chercheuse danah boyd a réagit également à l'article de Peg Tyre. "Les problèmes auxquels nous sommes confrontés dans l'éducation sont d'ordre social et politique", rappelle-t-elle. Le risque est de promouvoir des technologies qui ne font qu'exacerber les problèmes existants : l'inégalité et la méfiance¨...  ( Voir l`article au complet )

http://internetactu.blog.lemonde.fr/2015/05/23/les-technologies-peuvent-elles-resoudre-la-crise-de-leducation/

Pégé

 

Posté par arvida2015 à 20:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

29 octobre 2015

Feuille d’infos du cycle de vie de Windows !

Salut à tous,  

Rose_Andre_Eve_Adesmano

Du site Microsoft :

   ¨ Chaque produit Windows a un cycle de vie. Le cycle de vie commence lorsqu'un produit est publié et s'arrête lorsqu'il n'est plus supporté. Connaître les dates clés du cycle de vie vous permet de prendre des décisions informées pour les mises à niveau ou pour apporter d'autres modifications à votre logiciel.

Fin de la période de support !

   La Fin du support correspond à la date lorsque Microsoft ne fournit plus de correctifs automatiques, de mises à jour ou d'assistance technique en ligne. C'est le moment de vous assurer que la dernière mise à jour ou du dernier Service Pack disponible est installé. Sans le support Microsoft, vous ne recevrez plus les mises à jour de sécurité qui peuvent vous aider à protéger votre PC contre les virus dangereux, les logiciels espions et les autres logiciels malveillants susceptibles de voler vos informations personnelles.

Fin de vente !

   La Fin du support correspond à la date lorsque Microsoft ne fournit plus de correctifs automatiques, de mises à jour ou d'assistance technique en ligne. C'est le moment de vous assurer que la dernière mise à jour ou du dernier Service Pack disponible est installé. Sans le support Microsoft, vous ne recevrez plus les mises à jour de sécurité qui peuvent vous aider à protéger votre PC contre les virus dangereux, les logiciels espions et les autres logiciels malveillants susceptibles de voler vos informations personnelles.

Service Pakcks et mises à jour !

Les Service Packs et les mises à jour font partie du processus de garder à jour Windows XP, Windows Vista, Windows 7 e tWindows 8. Les Service Packs combinent les dernières mises à jour et les correctifs dans un paquet ou un téléchargement. Un Service Pack peut contenir des améliorations de sécurité et de performances ainsi que la prise en charge de nouveaux types de matériel. Pour installer le dernier Service Pack pourWindows XP, Windows Vista, ou Windows 7 ou pour installer la dernière mise à jour pour Windows 8, visitez le Service Pack Center.

Droits de rétrogradation Windows ! 

Pour utiliser des versions antérieures de logiciels Windows sur des PC équipés de versions récentes, il est possible pour les clients peuvent obtenir une licence avec des droits de rétrogradation. Ces droits de rétrogradation varient selon si le logiciel a été acheté via les licences en Volume, un OEM ou une FPP. Pour en savoir plus sur ces droits, consultez le bref de droit de rétrogradation pour les licences¨...     ( Voir l`article au complet ainsi que  les tableaux descriptifs )

http://windows.microsoft.com/fr-ca/windows/lifecycle#TopOfPageTarget

Pégé

Posté par arvida2015 à 19:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

25 octobre 2015

Un point sur l'écologie informatique !

Salut à tous, 

693832-le-green-it-entre-dans-l-entreprise-par-le-datacenterDu site Développez.com : Il faut désormais prendre de bonnes habitudes...

   ¨ L'informatique durable, la green computing, ou green IT, ou green information technology ou informatique verte est un concept qui vise à réduire l'empreinte écologique, économique, et sociale des technologies de l'information et de la communication (TIC). Il s'agit d'une manière globale et cohérente de réduire les nuisances rencontrées dans le domaine des équipements informatiques et ce, durant l'ensemble de la durée de vie de chaque équipement : soit aux différents stades de fabrication, d'utilisation (consommation d'énergie) et de fin de vie (gestion/récupération des déchets, pollution, épuisement des ressources non renouvelables). Ce concept s'inscrit plus largement dans la notion « d'informatique écoresponsable » ou développement durable.

   Cet article essaiera de faire office de sensibilisation.
Concernant l’informatique, saviez-vous qu'environ 60 % des utilisateurs n'éteignent jamais leurs ordinateurs ? Cela peut représenter jusqu’à 200 euros de facture d'électricité par an et par utilisateur !

Saviez-vous que :

  • Chaque citoyen se débarrasse d’environ 14 kg de déchets électroniques par an, dont 90 % finissent incinérés ou enterrés sans traitement ;
  • La fabrication d’un ordinateur d’environ 11 kilos nécessite à peu près une tonne de matériaux, notamment 11 kg de produits chimiques, 750 litres d’eau et 120 kg d’énergies fossiles (extraction de matières non renouvelables telles que le pétrole) ;
  • La conception des microprocesseurs nécessite de grosses quantités d’énergie et énormément de produits chimiques,
  • L'ordinateur est gourmand en énergie. Plus il est puissant, plus il impose une grosse consommation d’énergie. Il faut savoir qu’un ordinateur consomme environ 350 kWh/an ;
  • Le circuit de fabrication d’un ordinateur est très complexe et que chaque composant est fabriqué par des sous-traitants dans les quatre coins du monde. La plupart des transports se font en avion ce qui génère beaucoup d’émissions de gaz à effet de serre ;
  • L’industrie des technologies de l’information et de la communication est responsable de 2 % des émissions de CO2 mondiales. Ce chiffre correspond à la production de CO2 de l’ensemble de la flotte aérienne mondiale !
  • Twitter engendre une tonne de CO2 par jour ! Pour archiver des milliards de données, les serveurs informatiques nécessitent des serveurs très gourmands en énergie et rejettent beaucoup de CO2 dans l’atmosphère. Qu’ils occupent une pièce, un étage, ou un immeuble, les serveurs informatiques ont toujours besoin d’une climatisation importante et continue pour éviter la surchauffe.

Les bons gestes écocitoyens à adopter seraient donc :

  • De penser à éteindre vos appareils le soir ;
  • De choisir un ordinateur qui consommera le moins d’énergie possible. Cela ne soulagera pas le porte-monnaie, mais surtout la planète. (Privilégiez des écrans de taille moyenne, car plus il sera grand, plus il consommera) ;
  • De vérifier la manière dont sera recyclé l'appareil. (Attention aux faux labels verts que certaines firmes osent adopter afin d'améliorer leur image) ;
  • De privilégier le mode veille pour l'écran de l'ordinateur plutôt que l’économiseur de batterie ;
  • De penser à la recharge des cartouches d’encre, plutôt que les cartouches jetables. (Cela coûtera moins cher et vous participerez au développement de l’écologie informatique.)

Après ces quelques informations, vous comprenez ainsi toute l’importance d’agir pour l’écologie informatique qui est devenue à ce jour un domaine indispensable au travail comme à la maison. Adoptez ces petits gestes qui ne vous prendront pas plus de temps au quotidien, mais qui feront beaucoup pour l’environnement¨.

http://www.developpez.com/actu/91535/Un-point-sur-l-ecologie-informatique-il-faut-desormais-prendre-de-bonnes-habitudes/

Pégé

 

Posté par arvida2015 à 20:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

23 octobre 2015

Le "cauchemar numérique" hante les hôpitaux !

Salut à tous,   

11951940_1032797620085505_1174019502035718623_n

Du site Le Monde.fr / Planète :

   Voilà un commentaire intéressant et d'actualité, et qui touche l'ensemble des populations lorsque vient le besoin d'obtenir des services de nos hôpitaux :

   ¨Des chirurgiens qui téléphonent pendant leurs interventions. Des anesthésistes qui utilisent l'ordinateur du bloc opératoire pour faire du shopping sur Internet. Des infirmières et des médecins qui envoient des textos en surveillant une circulation extracorporelle ou même une intubation... A l'hôpital comme ailleurs, les smartphones, ordinateurs et autres tablettes tactiles font désormais partie du paysage. Mais leur usage compulsif dans des endroits aussi sensibles que les salles d'opération ou les unités de soins intensifs inquiète les spécialistes.

   "Aussi grotesque que cela puisse paraître, le cauchemar numérique est de plus en plus une réalité dans les hôpitaux à travers le pays et le monde entier, écrit ainsi le docteur Peter Papadakos, anesthésiste à l'université de Rochester (Etats-Unis) dans une lettre parue, en novembre, dans le mensuel Anesthesiology News. Malheureusement, nous n'avons pratiquement aucune donnée concernant les conséquences de cette distraction électronique sur la productivité des professionnels de santé et leur zèle lors de tâches répétitives."

  Dans les années 1970-1980, raconte-t-il, les soignants étaient peu distraits de leurs tâches et se focalisaient sur leurs patients, collectant directement les informations les concernant. Aujourd'hui, des ordinateurs s'interposent en permanence entre eux. L'informatisation des dossiers médicaux peut apparaître comme un progrès, mais ce n'est pas parce qu'un professionnel de santé scrute un écran qu'il est en train de travailler, relève le docteur Papadakos. Et de citer une enquête menée dans des blocs opératoires à Nashville, récemment présentée au congrès de la Société américaine des anesthésistes. Plus de la moitié des infirmières et médecins anesthésistes, même s'ils se savent observés, sont ponctuellement absorbés dans des tâches qui n'ont rien à voir avec la surveillance de leurs malades, la plus populaire étant la navigation sur Internet¨... (Lire l`article au complet)

http://www.lemonde.fr/planete/article/2011/12/30/le-cauchemar-numerique-hante-les-hopitaux_1624153_3244.html

Pégé

 

Posté par arvida2015 à 01:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,