17 septembre 2018

Emmabuntüs : Un système d`exploitation pour tous les besoins !

Salut à tous,  

640px-Emmabuntus-DE2-Desktop-frVoici un système d`explotation qui saura répondre sûrement à vos besoins, plus simple, agréable, accessible à tous car touchant de nombreusx secteurs d`activités : Éducation, Bureautique, Audio, Utilitaires, Photos, Vidéos, Gravures, etc,

Du site Sourceforge.io : Emmabuntus DE2/fr !

   ¨ Cette distribution est adaptée pour les machines qui disposent au minimum d'un processeur cadencé à 2.0 GHz, de 512 Mo de RAM pour la version 32 bits (ou 1 Go pour la version 64 bits), et de 40 Go d'espace libre sur le disque dur pour l'installation. Il est recommandé d'utiliser 1 Go de RAM pour la version 32 bits, et 2 Go pour la version 64 bits.

   Pour une utilisation en mode Live ou bien avec une machine virtuelle, il est nécessaire d'avoir au minimum 1 Go de RAM, pour plus d'information à ce sujet voir la F.A.Q.

   Elle a été développée pour permettre le reconditionnement de machines au sein des Communautés Emmaüs, pour plus de détails voir cette page sur le réemploi sous Linux¨...  ( Voir l`article au complet )

https://emmabuntus.sourceforge.io/mediawiki/index.php/Emmabuntus_DE2/fr

--------------------------

 Du site Développez.com : Installer Emmabuntüs Debian Edition !

   ¨ Le but de ce tutoriel est de présenter les conditions requises, les moyens et le déroulement d'une installation de la distribution GNU/Linux Emmabuntüs DE (Debian Edition), conçue pour le réemploi des ordinateurs. Vous pourrez ainsi continuer à utiliser votre matériel informatique plus longtemps en migrant sereinement de Windows à Linux.

 I. Introduction

   Emmabuntüs est une distribution GNU/Linux. Le projet a été lancé en 2011 par le collectif Emmabuntüs. C'est une distribution « poste de travail et de loisir complet utilisable de suite » pour simplifier le reconditionnement des ordinateurs usagés donnés aux communautés Emmaüs et aux associations humanitaires, favoriser la découverte de GNU/Linux par les débutants et prolonger la durée d'utilisation du matériel.

    Ce tutoriel explique comment installer Emmabuntüs Debian Édition basée sur Debian Jessie XFCE. Pour les débutants, nous conseillons avant d'effectuer cette migration sur une distribution GNU/Linux de lire l'article Migrer de Windows XP vers Linux sereinement, ainsi que les cahiers du débutant sur Debian.

 II. Prérequis

Les prérequis suivants sont nécessaires pour commencer l'installation :

    ( Voir l`article au complet )

https://emmabuntus.developpez.com/tutoriels/installer-emmabuntus-debian/

Pégé

Posté par arvida2015 à 13:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


27 décembre 2015

Mais au fait, c’est quoi un pare-feu ?

Salut à tous,  

firewall

Du site Seboss666 :

¨  On n’en entend plus trop parler en dehors des séries télé, et pourtant, il est le lot quotidien de tout utilisateur d’ordinateur personnel, et ce qu’il soit sous Windows ou Linux. Mais c’est quoi un pare-feu, à quoi ça sert, où on en trouve un ? Entrons dans un monde de réseau et de sécurité, mais n’ayez pas peur, c’est une découverte, pas une expertise.

Petit cours de réseau accéléré !
     L’intérêt d’un pare-feu ne peut se mesurer que si l’on a quelques notions de communication réseau entre appareils informatiques. Donc, pour faire simplement, chaque logiciel sur votre machine utilise ce qu’on appelle des ports, numérotés, pour émettre et/ou recevoir des données. Une porte, pourrait-on “imager”, et chaque appareil est identifié par une adresse IP.

Un pare-feu, le portier ultime ! 
     Quelque soit le système d’exploitation, par défaut tous les ports sont “ouverts”, même si aucun logiciel n’écoute ou n’émet dessus. C’est gênant, notamment si vous vous retrouvez infecté (sous Windows, c’est facile, il suffit d’installer un logiciel ne venant pas du site officiel, genre depuis telecharger.com…;); les infections nouvelles pourront être jointes de l’extérieur par un autre logiciel malveillant.

Principe de fonctionnement ! 
    Comme on l’a dit, sur un système informatique par défaut les portes et fenêtres sont grandes ouvertes. Un pare-feu va introduire le fonctionnement inverse : on ferme tout, et on n’autorise plus ensuite que le nécessaire au bon fonctionnement des programmes et services. On a déjà évoqué le port 80 pour les personnes utilisant un serveur Web, Windows a par exemple besoin du port 139 et 445 pour pouvoir partager des dossiers entre machines.

Et je fais comment pour en avoir un ? 
    Ben c’est déjà le cas la plupart du temps. Windows, depuis le Service Pack 2 de Windows XP (sorti en septembre 2004), dispose d’un vrai pare-feu applicatif gérant les entrées et les sorties. Ce n’est ni le plus puissant ni le plus pratique, et il est aussi un peu permissif parfois (ce n’est pas le pire), mais il est là, maintenant vos ports sont maintenant sous garde. Ce pare-feu a évolué depuis, avec Vista, Seven, 8, et sera évidemment au programme de la prochaine version qui doit sortir cette année…

C’est bon je suis tranquille alors ? 
De nos jours, l’utilité d’un pare-feu a été grandement occultée par la généralisation du NAT. Ce procédé est utilisé par nos Live/Free/SFR/B/Alice/box pour pouvoir connecter plus d’un appareil derrière une seule adresse IP publique. Donc les requêtes de l’extérieur arrivent d’abord sur ladite box, mais sans lui indiquer de règles pour transmettre ces requêtes, la bestiole n’y répondra pas. Pratique, même si elle soulève pas mal de questions d’un point de vue acentralisation (y’a pas de faute) du réseau.
(Voir le texte au complet)

http://blog.seboss666.info/2015/05/mais-au-fait-cest-quoi-un-pare-feu/

Pégé

 

 

Posté par arvida2015 à 16:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

25 octobre 2015

Un point sur l'écologie informatique !

Salut à tous, 

693832-le-green-it-entre-dans-l-entreprise-par-le-datacenterDu site Développez.com : Il faut désormais prendre de bonnes habitudes...

   ¨ L'informatique durable, la green computing, ou green IT, ou green information technology ou informatique verte est un concept qui vise à réduire l'empreinte écologique, économique, et sociale des technologies de l'information et de la communication (TIC). Il s'agit d'une manière globale et cohérente de réduire les nuisances rencontrées dans le domaine des équipements informatiques et ce, durant l'ensemble de la durée de vie de chaque équipement : soit aux différents stades de fabrication, d'utilisation (consommation d'énergie) et de fin de vie (gestion/récupération des déchets, pollution, épuisement des ressources non renouvelables). Ce concept s'inscrit plus largement dans la notion « d'informatique écoresponsable » ou développement durable.

   Cet article essaiera de faire office de sensibilisation.
Concernant l’informatique, saviez-vous qu'environ 60 % des utilisateurs n'éteignent jamais leurs ordinateurs ? Cela peut représenter jusqu’à 200 euros de facture d'électricité par an et par utilisateur !

Saviez-vous que :

  • Chaque citoyen se débarrasse d’environ 14 kg de déchets électroniques par an, dont 90 % finissent incinérés ou enterrés sans traitement ;
  • La fabrication d’un ordinateur d’environ 11 kilos nécessite à peu près une tonne de matériaux, notamment 11 kg de produits chimiques, 750 litres d’eau et 120 kg d’énergies fossiles (extraction de matières non renouvelables telles que le pétrole) ;
  • La conception des microprocesseurs nécessite de grosses quantités d’énergie et énormément de produits chimiques,
  • L'ordinateur est gourmand en énergie. Plus il est puissant, plus il impose une grosse consommation d’énergie. Il faut savoir qu’un ordinateur consomme environ 350 kWh/an ;
  • Le circuit de fabrication d’un ordinateur est très complexe et que chaque composant est fabriqué par des sous-traitants dans les quatre coins du monde. La plupart des transports se font en avion ce qui génère beaucoup d’émissions de gaz à effet de serre ;
  • L’industrie des technologies de l’information et de la communication est responsable de 2 % des émissions de CO2 mondiales. Ce chiffre correspond à la production de CO2 de l’ensemble de la flotte aérienne mondiale !
  • Twitter engendre une tonne de CO2 par jour ! Pour archiver des milliards de données, les serveurs informatiques nécessitent des serveurs très gourmands en énergie et rejettent beaucoup de CO2 dans l’atmosphère. Qu’ils occupent une pièce, un étage, ou un immeuble, les serveurs informatiques ont toujours besoin d’une climatisation importante et continue pour éviter la surchauffe.

Les bons gestes écocitoyens à adopter seraient donc :

  • De penser à éteindre vos appareils le soir ;
  • De choisir un ordinateur qui consommera le moins d’énergie possible. Cela ne soulagera pas le porte-monnaie, mais surtout la planète. (Privilégiez des écrans de taille moyenne, car plus il sera grand, plus il consommera) ;
  • De vérifier la manière dont sera recyclé l'appareil. (Attention aux faux labels verts que certaines firmes osent adopter afin d'améliorer leur image) ;
  • De privilégier le mode veille pour l'écran de l'ordinateur plutôt que l’économiseur de batterie ;
  • De penser à la recharge des cartouches d’encre, plutôt que les cartouches jetables. (Cela coûtera moins cher et vous participerez au développement de l’écologie informatique.)

Après ces quelques informations, vous comprenez ainsi toute l’importance d’agir pour l’écologie informatique qui est devenue à ce jour un domaine indispensable au travail comme à la maison. Adoptez ces petits gestes qui ne vous prendront pas plus de temps au quotidien, mais qui feront beaucoup pour l’environnement¨.

http://www.developpez.com/actu/91535/Un-point-sur-l-ecologie-informatique-il-faut-desormais-prendre-de-bonnes-habitudes/

Pégé

 

Posté par arvida2015 à 20:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,