Salut à tous, 

693832-le-green-it-entre-dans-l-entreprise-par-le-datacenterDu site Développez.com : Il faut désormais prendre de bonnes habitudes...

   ¨ L'informatique durable, la green computing, ou green IT, ou green information technology ou informatique verte est un concept qui vise à réduire l'empreinte écologique, économique, et sociale des technologies de l'information et de la communication (TIC). Il s'agit d'une manière globale et cohérente de réduire les nuisances rencontrées dans le domaine des équipements informatiques et ce, durant l'ensemble de la durée de vie de chaque équipement : soit aux différents stades de fabrication, d'utilisation (consommation d'énergie) et de fin de vie (gestion/récupération des déchets, pollution, épuisement des ressources non renouvelables). Ce concept s'inscrit plus largement dans la notion « d'informatique écoresponsable » ou développement durable.

   Cet article essaiera de faire office de sensibilisation.
Concernant l’informatique, saviez-vous qu'environ 60 % des utilisateurs n'éteignent jamais leurs ordinateurs ? Cela peut représenter jusqu’à 200 euros de facture d'électricité par an et par utilisateur !

Saviez-vous que :

  • Chaque citoyen se débarrasse d’environ 14 kg de déchets électroniques par an, dont 90 % finissent incinérés ou enterrés sans traitement ;
  • La fabrication d’un ordinateur d’environ 11 kilos nécessite à peu près une tonne de matériaux, notamment 11 kg de produits chimiques, 750 litres d’eau et 120 kg d’énergies fossiles (extraction de matières non renouvelables telles que le pétrole) ;
  • La conception des microprocesseurs nécessite de grosses quantités d’énergie et énormément de produits chimiques,
  • L'ordinateur est gourmand en énergie. Plus il est puissant, plus il impose une grosse consommation d’énergie. Il faut savoir qu’un ordinateur consomme environ 350 kWh/an ;
  • Le circuit de fabrication d’un ordinateur est très complexe et que chaque composant est fabriqué par des sous-traitants dans les quatre coins du monde. La plupart des transports se font en avion ce qui génère beaucoup d’émissions de gaz à effet de serre ;
  • L’industrie des technologies de l’information et de la communication est responsable de 2 % des émissions de CO2 mondiales. Ce chiffre correspond à la production de CO2 de l’ensemble de la flotte aérienne mondiale !
  • Twitter engendre une tonne de CO2 par jour ! Pour archiver des milliards de données, les serveurs informatiques nécessitent des serveurs très gourmands en énergie et rejettent beaucoup de CO2 dans l’atmosphère. Qu’ils occupent une pièce, un étage, ou un immeuble, les serveurs informatiques ont toujours besoin d’une climatisation importante et continue pour éviter la surchauffe.

Les bons gestes écocitoyens à adopter seraient donc :

  • De penser à éteindre vos appareils le soir ;
  • De choisir un ordinateur qui consommera le moins d’énergie possible. Cela ne soulagera pas le porte-monnaie, mais surtout la planète. (Privilégiez des écrans de taille moyenne, car plus il sera grand, plus il consommera) ;
  • De vérifier la manière dont sera recyclé l'appareil. (Attention aux faux labels verts que certaines firmes osent adopter afin d'améliorer leur image) ;
  • De privilégier le mode veille pour l'écran de l'ordinateur plutôt que l’économiseur de batterie ;
  • De penser à la recharge des cartouches d’encre, plutôt que les cartouches jetables. (Cela coûtera moins cher et vous participerez au développement de l’écologie informatique.)

Après ces quelques informations, vous comprenez ainsi toute l’importance d’agir pour l’écologie informatique qui est devenue à ce jour un domaine indispensable au travail comme à la maison. Adoptez ces petits gestes qui ne vous prendront pas plus de temps au quotidien, mais qui feront beaucoup pour l’environnement¨.

http://www.developpez.com/actu/91535/Un-point-sur-l-ecologie-informatique-il-faut-desormais-prendre-de-bonnes-habitudes/

Pégé